Vaccins à ARN

(...)

Le vaccin la société de biotechnologie américaine Moderna et celui de Pfizer/BioNTech reposent sur un même principe biotechnologique avec du matériel génétique du virus (ARN messager), inséré dans les cellules humaines. L'objectif est de transmettre à l'organisme des " instructions " pour induire la production d’une protéine similaire à une protéine spécifique du SARS-CoV-2, qui serait inoffensive (contrairement à celle du virus). Le système immunitaire pourrait alors se " familiariser " avec cette protéine en " s’entraînant " à la combattre, afin de pouvoir être prêt à contrer la véritable protéine en cas de contamination avec le SARS-CoV-2.

Cette technique n’a encore jamais été mise en oeuvre dans vaccin validé et commercialisé. 

L’ARN est très sensible et doit être conservé à très basse température (entre - 20°C pour le vaccin la société de biotechnologie américaine Moderna et - 70 °C pour celui de Pfizer/BioNTech), d'où des problèmes de stockage.

NB: Sanofi Pasteur développe l’antigène (la protéine capable de stimuler une réponse du système immunitaire contre le virus), obtenu par la technologie de l’ADN recombinant (même technologie que celle mise en oeuvre pour le vaccin anti-grippal).

Covid-19 : Rapport d’expertise sur les vaccins ayant recours aux technologies OGM

Avis du CRIIGEN (COMITÉ DE RECHERCHE ET D’INFORMATION INDÉPENDANTES SUR LE GÉNIE GÉNÉTIQUE)

=> https://criigen.org/rapport-dexpertise-sur-les-vaccins-genetiquement-modifie/

Effets indésirables des vaccins à ARN

" Des participants aux essais des vaccins de Moderna et Pfizer avaient témoigné de leur expérience en septembre dernier. Après avoir reçu l’injection, ils ont ressenti une fièvre élevée, des courbatures, des maux de tête, de l’épuisement et d’autres symptômes désagréables. Néanmoins, si ces derniers étaient inconfortables et intenses, ils avaient souvent disparu dans les 24 heures. Les déclarations avaient été confirmées par les deux laboratoires. "

=> https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/coronavirus-se-faire-vacciner-ne-sera-pas-agreable-previennent-les-medecins-7800928908

" Concernant la sécurité des vaccins, le président de la confédération des syndicats médicaux français reste prudent : "Pour l'instant, les scientifiques français et les médecins que nous sommes n'ont pas encore les éléments sciantifiques des essais. (…) Les études de sécurité sont très avancées, mais, en tant que médecin, j'attends d'avoir tous les éléments scientifiques".  "

Le 26 novembre 2020

Précédent : Contamination des soignants et de leurs familles   Suivant : Les dommages économiques, sanitaires et sociétaux ...