Les révélations du Professeur Moussa Seydi au Sénégal dès le 02 mai 2020

(...)

Dès le 02 mai 2020, en faisant le bilan d’étape après deux mois de présence du virus au Sénégal, le Professeur Moussa Seydi, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Fann de Dakar, révélait " qu’une étude allait publiée dans une des plus grande revue du monde pour dire que l’hydroxychloroquine était dangereuses ". Il dénonçait une « manipulation des données », de la « mauvaise foi ». "

 

Interview très intéressante. L'étude du Lancet du 22 mai 2020 sur l'hydroxychloroquine est abordé à partir de 30 min

 

Paru le 29 mai sur afrik.com => https://www.afrik.com/covid-19-hydroxychloroquine-oms-et-france-la-polemique-est-lancet

30 mai 2020

Précédent : Géographie Covid-19 en France et en Allemagne   Suivant : Technologie 5G et pandémie de Covid-19