Continuité des soins hors coronavirus et Covid-19

(...)

Continuité des soins hors coronavirus et Covid-19

Certains soins et examens hors COVID ne peuvent être réalisés qu’en présentiel soit en cabinet de ville (ex. échographie de suivi de grossesse) ou en établissement de santé (ex. soins de dialyse, intervention chirurgicale urgente): maintien de ces activités dès lors que " la balance bénéfice risque individuelle " plaide en faveur de leur mise en œuvre en maintenant un accès sécurisé permettant d’éviter les risques de contamination (circuits séparés COVID - et COVID+).

=> Soins hors covid 19 (fiche publiée le 08 avril 2020): mesures à prendre pour maintenir le suivi et la prise en charge des patients pour :

  • la chirurgie urgente ou ne pouvant être différée 
  • les maladies chroniques (poursuite des consultations médicales à distance ou, si besoin, en présentiel, poursuite des examens biologiques, poursuite de la délivrance des médicaments, la poursuite des soins infirmiers et des séances d'éducation thérapeutique. En particulier en cas de cancer, de dialyse et d'addictions 
  • le suivi des femmes enceintes et en post-accouchement 
  • le suivi des jeunes enfants
  • la santé sexuelle (consultations pour contraception auprès des médecins et des sages-femmes et continuité de l'activité d'IVG)
  • la prise en charge des femmes et des enfants victimes de violences
  • les maladies transmissibles telles que l'infection par le VIH et la tuberculose
  • les troubles psychiques

La Direction générale de la santé (DGS) rappelle la nécessité du maintien de certains soins et examens (en dehors de la COVID-19), tant en ville qu’à l’hôpital, pour répondre aux besoins de la population.

=> Organisation des soins hors covid 19 08 avril 2020

09 avril 2020

***

Pendant la période de confinement, il reste possible de se rendre dans un cabinet médical, un centre de soins, un établissement de santé sur convocation d'un médecin (courrier ou carton de RDV, mail ou sms de confirmation de RDV), si la consultation et/ou les soins ne pouvent pas être assurés à distance et ne pouvent être différés, dont les consultations et soins des patients atteints d'une affection de longue durée.

Pas de déplacement spontané pour un motif médical sans caractère d'urgence.

 

23 mars 2020

Précédent : Auto-surveillance   Suivant : Les médias face au coronavirus : le risque de la d...