Animaux domestiques contaminés par les humains

Certains cas de transmission de l'homme à l'animal ont été décrits => un chat en Belgique, deux chiens en Chine, un chat à Hong Kong, des tigres en parc animalier aux Etats-Unis, deux chats à New-York, ... et en avril, un chat en France ...

Des chiens appartenant à des patients atteints de Covid-19 ont été infectés

" La transmission de l’Homme au chat est rare mais la distanciation est recommandée "

L’UMR Virologie (*)   a détecté le 1er chat porteur du SRAS-CoV-2 en France. Il s'agit d'un cas rare d'infection naturelle, probablement par ses propriétaires.

(*) L’UMR Virologie  est une entité de recherche en santé animale et santé publique vétérinaire placée sous la tutelle conjointe de l’INRA (Département de Santé Animale), de l’ANSES (Laboratoire de Santé Animale) et de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort.


" Premier chat détecté porteur du SRAS-Cov-2 en France : la transmission de l’Homme au chat est rare mais la distanciation est recommandée "

=>https://www.vet-alfort.fr/actualites-de-l-ecole/premier-chat-detecte-porteur-du-sras-cov-2-en-france-par-l-umr-de-virologie 

 

" RECHERCHE COVID-19 - L’UMR en virologie de l’EnvA, Anses et Inrae a détecté le 1er chat porteur du SRAS-CoV-2 en France. Il s'agit d'un cas rare d'infection naturelle, probablement par ses propriétaires "

=> https://twitter.com/Env_Alfort/status/1256482865644277761

 

02 mai 2020

Coronavirus : Toujours « aucune preuve » qu’un animal domestique puisse contaminer son maître

Selon l'ANSES, au 15 avril 2020:

Les cas d’infections d’animaux domestiques « restent sporadiques et isolés au regard de la forte circulation du virus chez l’Homme ».

« aucun cas de contamination de l’Homme par un animal de compagnie n’a été à ce jour rapporté » et « il n’existe actuellement aucune preuve scientifique quant à la transmission du SARS-CoV-2 d’un animal domestique infecté à l’Homme ».

Malgré tout, pour éviter tout risque, l’agence appelle à respecter quelques règles : se laver les mains avec du savon après avoir caressé un animal ou après un entretien de la litière, éviter les contacts étroits au niveau du visage. Et pour préserver son animal, ne pas rester en contact avec lui quand on est malade. Excluant au vu des informations scientifiques disponibles la contamination d’un animal d’élevage, l’Anses exclut à nouveau aussi la possibilité de transmission du virus en mangeant de la viande.

Paru le 20 avril => https://www.20minutes.fr/societe/2764211-20200420-coronavirus-toujours-aucune-preuve-animal-domestique-puisse-contaminer-maitre

Avis de l'ANSES => https://www.anses.fr/fr/content/covid-19-pas-de-r%C3%B4le-des-animaux-domestiques-dans-la-transmission-du-virus-%C3%A0-l%E2%80%99homme

 

23 avril 2020

Les animaux domestiques ne sont pas "aisément infectés" par le Covid-19

Selon une étude chinoise, les chiens, les porcs, les poulets et les canards le nouveau coronavirus se "reproduit mal". En revanche, "les jeunes chats sont réceptifs au virus". L'essai clinique a permis d'identifier "des lésions au niveau de l'appareil respiratoire" du félin. Les furets et les hamsters sont également sensibles au virus. 

" L'infection par le SARS-CoV-2 présente des défis sans précédent liés au contrôle et à la prévention de cette maladie virale dans le monde. Si l’émergence du virus est bien documentée, d'importantes questions sur la transmissibilité de la maladie restent sans réponse, en particulier concernant les animaux de compagnie. Des chercheurs de l’Institut Pasteur en collaboration avec des équipes de l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort, ont testé plusieurs chats et chiens ayant été en contact étroit avec des humains testés positifs au SARS-CoV-2 ou présentant des signes cliniques de la maladie Covid-19. Aucun animal de cette étude n'était porteur du virus. " Institut Pasteur le 17 avril 2020

=> https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/institut-pasteur-etudie-transmission-du-sars-cov-2-homme-aux-animaux-domestiques

" Un second cas a été détecté à Bordeaux, cette fois par l'École nationale vétérinaire de Toulouse (ENVT). L'animal vit en présence de personnes "fortement" suspectées d'avoir contracté le Covid-19. "Le chat était atteint de troubles respiratoires et a été examiné à plusieurs reprises par un vétérinaire praticien, explique dans un communiqué diffusé le 12 mai l'ENVT. La toux persistait malgré le traitement anti-infectieux et anti-inflammatoire". Finalement, un prélèvement naso-pharyngé s'est révélé positif pour le SARS-CoV-2 grâce à deux tests PCR distincts.  "

Parue le 13 mai sur  sciencesetavenir => https://www.sciencesetavenir.fr/sante/coronavirus-le-point-du-jour-sur-le-covid-19-mercredi-13-mai_144280#xtor=CS3-38[Coronavirus+%3A+le+point+du+jour+sur+le+Covid-19%2C+mercredi+13+mai]-144280

Précédent : Suivi des eaux usées   Suivant : La durée de la convalescence post Covid-19