Pertinence des choix thérapeutiques et stratégies de l'IHU pour la prise en charge de Covid-19

Témoignage du Pr Philippe Parola, directeur de service de soins et d'unité de recherche à l'IHU Méditerranée Infection

De l'identification de la perte de l'odorat et/ou du goût à " l'hypoxémie heureuse " aux images des scanners thoraciques, aux facteurs prédictifs de gravité (symptômes clinique et anomalies biologiques)

Hydroxychloroquine anti-virale et immuno-modulatrice + azithromycine anti-virale et anti-bactérienne, la diminution du portage du virus, la sécurité de cette  stratégie thérapeutique (sur 3 jours, en phase initiale de la maladie) avec la transmission des données en temps réel aux autorités.

La mortalité par millions d'habitant et par régions.

(...)

 

Marseille, le 22 mars 2020

Epidémie à coronavirus Covid-19

Dans le contexte actuel de la propagation de l’épidémie à coronavirus Covid-19 sur le territoire français et dans le monde.

Conformément au serment d’Hippocrate que nous avons prêté, nous obéissons à notre devoir de médecin. Nous faisons bénéficier à nos patients de la meilleure prise en charge pour le diagnostic et le traitement d’une maladie. Nous respectons les règles de l’art et les données les plus récemment acquises de la science médicale.

Nous avons décidé :
· Pour les tous les malades fébriles qui viennent nous consulter, de pratiquer les tests pour le diagnostic d’infection à Covid 19 ;
· Pour tous les patients infectés, dont un grand nombre peu symptomatiques ont des lésions pulmonaires au scanner, de proposer au plus tôt de la maladie, dès le diagnostic :
– un traitement par l’association hydroxychloroquine (200 mg x 3 par jour pour 10 jours) + Azithromycine (500 mg le 1er jour puis 250 mg par jour pour 5 jours de plus), dans le cadre des précautions d’usage de cette association (avec notamment un électrocardiogramme à J0 et J2), et hors AMM. Dans les cas de pneumonie sévère, un antibiotique à large spectre est également associé.

Nous pensons qu’il n’est pas moral que cette association ne soit pas inclue systématiquement dans les essais thérapeutiques concernant le traitement de l’infection à Covid-19 en France.


Pr Philippe Brouqui, Pr Jean-Christophe Lagier, Pr Matthieu Million, Pr Philippe Parola, Pr Didier Raoult, Dr Marie Hocquart

 
Précédent : Soins et recherches bio-médicales: quelles différe...   Suivant : Ce qui a été fait à l'IHU Méditerranée Infection p...