Quoi qu'il en coûte ?

La France en est à son quatrième projet de loi de finances rectificative

" "Quoi qu'il en coûte", la formule s'inspire du "Tout ce qu'il faudra" de la Banque centrale européenne qui avait permis de "sauver" la zone euro.  Mais le "Quoi qu'il en coûte" des Etats n'est pas celui des Banques centrales, et leurs milliards ne pèsent pas la même chose pour le citoyen et la citoyenne comme nous le verrons plus loin. "

Lire la suite

Qui va payer ?

" "Quoi qu'il en coûte", ces mots du président Macron, répétés à l’envi, confirment bel et bien notre entrée dans le monde de l'Hyperdette. La « Coronadette » met en évidence le piège de la croissance mondiale qui tire des traites sur l’avenir. La question n’est plus de savoir comment nous pouvons-nous en sortir, mais qui va vraiment payer ? Les classes moyennes, comme toujours ? Les jeunes, première cible ?  Les classes supérieures, au nom de la « chasse aux riches » ? Et si aucun de nous ne pouvait y échapper ? Car pour rembourser, il faudra peut-être vendre la France… " (...) "

Lire la suite

La Vie quoi qu'il en coûte ?

" L’immense majorité des décès dus au COVID-19 concernent des personnes âgées de 85 ans ou plus, souvent gravement malades et dont l’espérance de vie (hors pandémie) est limitée à quelques mois. Différer leur décès vaut-il la peine de porter un coup sévère à l’économie du pays, de mettre en danger bon nombre d’entreprises, d’augmenter le chômage, de fragiliser la santé mentale de la population, de compromettre l’avenir des étudiants, de gâcher les belles années de la jeunesse et plus tard, lui faire porter le poids de la dette ? En somme, pour sauver les vies de grands-parents ou arrière-grands-parents condamnés à court terme, est-il légitime de sacrifier celles de leurs enfants et petits-enfants ? "

Lire la suite