La Vie quoi qu'il en coûte ?

" L’immense majorité des décès dus au COVID-19 concernent des personnes âgées de 85 ans ou plus, souvent gravement malades et dont l’espérance de vie (hors pandémie) est limitée à quelques mois. Différer leur décès vaut-il la peine de porter un coup sévère à l’économie du pays, de mettre en danger bon nombre d’entreprises, d’augmenter le chômage, de fragiliser la santé mentale de la population, de compromettre l’avenir des étudiants, de gâcher les belles années de la jeunesse et plus tard, lui faire porter le poids de la dette ? En somme, pour sauver les vies de grands-parents ou arrière-grands-parents condamnés à court terme, est-il légitime de sacrifier celles de leurs enfants et petits-enfants ? "

La vie, quoiqu’il en coûte ? Serge Cannasse - Éditorial 3 févr. 2021 - UNIVADIS from Medscape

Précédent : Qui va payer ?   Suivant : Synthèse Vaccin Covid-19 de la coordination Santé ...