Dr Tadeusz NAWROCKI

4 VIDEOS réalisées par JEAN-YVES BILLIEN

acteur, documentariste, réalisateur et producteur français de films, principalement documentaires.

Pour visualiser les vidéos via Alternativ Community Media Editions (ACME)

(sur inscription, gratuite sous réserve d'indiquer son adresse mail, permettant de recevoir des informations complémentaires en lien avec la vidéo)

=> https://class.alternative-academy.net/dr-tadeusz-nawrocki-4-videos-coronavirus/

 

Système HLA, Coronavirus, traitement - Interview du Dr Thadée NAWROCKI - 21 mars 2020

Notes prises lors de la synthèse présentée en fin de Vidéo (à 52 min 49)

" Nous sommes en présence  d'un "virus ARN" (coronavirus, comme le virus de la grippe, le virus du sida - c'est à chaque fois le même mécanisme qu'il faut dompter) qui pour coloniser l'ADN du malade est obligé d'avoir une enzyme qui lui permette de rentre (de se transformer d'ARN en ADN), que l'on appelle la Transcriptase Reverse (qui copie d'ARN du virus en ADN afin de coloniser l'ADN du malade). Cette Transcriptase Reverse doit son existence à un groupement ferrique appelé la Ferroptose, qui est initiée dans les mitochondries puis dans l'ADN cellulaire (du patient). C'est donc le fer qui détermine cette fonction de Transcriptase. Il est facile d'imaginer que s'il y a un excès de fer, il va y avoir un excès de Transcriptase et il va y avoir alors une virulence extrèmement importante puisqu'il va y avoir une fabrication et une copie du virus ARN en ADN pour coloniser et la maladie va flamber. Donc toute élévation du fer est préjudiciable dans ce mécanisme. Ce virus colonisant le malade attaque l'ADN par des cassures des liaisons secondaires de l'ADN qui provoquent une "relaxation" (un relâchement) de l'ADN dans lequel vont se fourvoyer les virus ARN (dont le coronavirus) et le fer - ainsi que des produits chimiques (dont le paracétamol), certains antibiotiques qui provoquent des cassures - vont venir faire là un mélange détonant, qui va exprimer toute l'intensité de la maladie. Sur le plan thérapeutique, c'est simple, il y a 3 modes d'actions possibles:

1° au niveau de la Transcriptase Reverse: possibilité de la mettre sous l'éteignoir (il y a un inhibiteur de cette enzyme qui est tiré d'une substance qui s'appelle le Pao Pereira, qui existe depuis 40 ans, qui a fait la démonstration de son efficacité, notamment vis à vis du virus du SIDA avec des publications faites dans les hôpitaux, donc accessibles au médecins qui pourraient être intéressés

2° freiner l'action du fer: pour cela il faut un chelateur du fer (c'est le Dr Nawrocki lui-même qui, dans le cadre de ses études en biologie moléculaire, l'a trouvé dans la fonction d'un alcaloïde qui s'appelle la Raubasine (le brevet est dans le domaine public mais n'intéresse personne). Si on bloque le fer, on bloque la Transcriptase, ce qui est un grosse part de ce qui permet de minorer le passage du virus ARN en ADN

3° trouver le plus vite possible des molécules "verrous" qui se mettent au niveau des liaisons secondaires et empêchent la relaxation de l'ADN en lui permettant de se restreindre et qui permettent aussi à des enzymes de réparer cet ADN agressé. Ce type de molécules existe et s'appelle Alstonine, qui a fait la preuve de son efficacité, la démonstration scientifique par l'intermédiaire d'un marquage par des bandes d'absorption UV, ce qui permet de rendre microscopiquement visible ce phénomène (publications faites aux Etats-Unis).

Donc faire le plus simplement possible en donnant:

  • un inhibiteur de la Transcriptase = dérivé du Pao Pereira 
  • un chelateur du  fer = Raubasine
  • la molécule verrou / ADN = Alstonine "

 

25 mars 2020

***

PAO PEREIRA et VINCA ROSEA (contenant Raubasine et Alstonine)

Dans le traitement des infections par virus à ARN (rétrovirus, dont les coronavirus), les produits indiqués par le Dr Tadeusz Nawrocki sont le Pao Pereira et la Vinca (associant Raubasine et Alstonine), sous contrôle médical, seuls ou associés avec d’autres protocoles en fonction de l’évaluation clinique et biologique du patient. 

Liens vers WikiPhyto, encyclopédie participative et collaborative en phytothérapie, aromathérapie et gemmothérapie. 

Pao Pereira (Arbre de la forêt amazonienne)

http://www.wikiphyto.org/wiki/Pao-pereira

Vinca Rosea (Pervenche de Madagascar)

http://www.wikiphyto.org/wiki/Pervenche_de_Madagascar

 

19 avril 2020

Les différents traitements - Interview du Dr Thadée NAWROCKI - 6 avril 2020

Beaucoup de traitements ont été proposés, ne géreant qu'une partie des différentes phases indispensables citée lors de la 1ère VIDEO.

Travaux de 35 ans avec le Dr Beljanski.

L'ADN n'a pas pu se former spontanément, il y a besoin d'une matrice avec un ADN préexistant qui va se dupliquer ou à partir d'un ARN.

(...)

Toute intoxication trouve une utilisation remarquable de la plasmaphérèse pour le traitement (travaux du Dr Nawrocki pendant 12 ans, à l'institut Pavlov, qu'il a proposé en Suisse et en France ... mais pas d'homologation en FRance car nécessité de faire des essais, alors que déjà réalisés depuis 25 ans dans d'autre pays).

Efficacité de la Quinine en urgence, qui va fragmenter les ARN-virus (en faisant attention aux effets sur l'ARN de l'individu lui-même, que les 3 principes actifs cités dans la 1ère video peuvent venir limiter). 

Coronavirus, mon ami Plassard - Interview du Dr Thadée NAWROCKI - 11 avril 2020

Remarque hors vidéo => l'action combinée de différentes protéines virales endommagerait l'hémoglobine, impactant sa capacité à transporter de l'oxygène et/ou du dioxyde de carbone (fonction respiratoire de l'hémoglobine). Ce mécanisme pourrait expliquer pourquoi les échanges gazeux ne se font plus correctement dans les poumons du fait d'une réaction inflammatoire, qui lorsqu'elle est trop intense est à l'origine de l'aggravation de la maladie.

 

Capture d e cran 2020 11 08 a 12 23 09

Dysmicrobisme s'infiltrant dans une défaillance immunitaire accentuée par les traitements immunologiques.

Symbolique de l'arbre et de la relation vivante (schéma indélébile pouvant être reproduit pour tout le vivant)

  • racines = lieu de fabrication de petits ARN que Mirko Beljanski désignait comme ARN "amorceurs", "tumorigènes" et aussi ceux qui permettent de freiner ceux-ci
  • tronc = royaume de l'ADN, qui a quelque chose de statique mais qui peut subir des modifications par réaction en cas d'agression qui se manifestera au niveau des feuilles (et inversement, une aggression au niveau des feuilles peut se manisfester au niveau du tronc) et qui véhicule les ARN de structure (ARM messager, ARN de transfert, ARN ribosomial) qui permettent la fabrication des protéines p
  • branches et feuilles = fabrication des protéines + capture de l'oxygène (et aussi un rôle germinatif car la pollennisation est extérieure au tronc) + mise en place caractéristique et spécifique à chaque arbre des cytokines (inflammation) et du terrain immunitaire (assemblage de protéines)
  • fleurs et feuilles = zones de couplage de toutes les informations

Ces éléments sont reliés entre-eux  par un échange de signaux dont la subtilité est l'oeuvre d'un transfert par une molécule tout à fait spécifique ("border-line" => qui connait à la fois les codes de la biologie moléculaire et ceux de l'information: l'ion ferrique et la ferritine)

Exemple de la multiplication de la floraison du cerisier en plaçant une branche coupée en début de floraison de l'arbre le long du tronc dans le sens de la circulation de la sève => floraison x 2 dès le lendemain (effet inverse lorsque la branche est mise à l'envers, côté sectionné vers le haut). Il y a bien une subtilité environnementale entre les branches, les fleurs et un signal qui permet d'accélérer les cellules germinatives (qui n'est possible que part l'intemédiaire d'un support qui est l'ion ferrique). C'est une loi du vivant, le fer est indispensable à la Vie. Selon les principes de biologie moléculaire, il y a donc un ordre à respecter pour traiter le vivant (ARN => ADN => Protéines de structure).

On peut ainsi agir sur les petits ARN (au niveau des racines), avec moins d'effets secondaire que si l'on agit au niveau du tronc (ADN). On peut aussi agir sur les branches, les feuilles et les fleurs mais il y aura toujours un "retour de manivelle".

Différents niveaux d'action des traitements / Coronavirus

  • celui proposé par le Dr Nawrocki agit au niveau des racines (Pao, Raubasine et Alstonine)
  • chloroquine et antibiotiques au niveau du tronc, avec parfois des réactions en cascade aboutissant à des modifications de l'écorce ... c'est à dire à l'apparition d'effets secondaires (pouvant parfois inciter à mettre en oeuvre un traitement immunitaire ... avec à nouveaux des effets secondaires; or un gène sur un chromosome (parmi les autres chromosomes) est très réactogène et susceptible d'avoir des réactions en amont et en aval, que l'on ne peut pas prévoir. "

 

Les molécules de synthèses n'ont rien à voir avec l'acceptation du vivant !

Une Médecine, même la plus scientifique possible, doit être une Médecine Humaine, humaniste (relation entre le soigné et le soignant, avec acceptation de l'un par l'autre).

 

 

 


 

Coronavirus, mise au point - Interview du Dr Thadée NAWROCKI - 1er mai 2020

Le Coronavirus peut-il agresser le cerveau ?

OUI, pour plusieurs raisons

  • raison embryologique (ectoderme)
  • stock de fer dans le système nerveux (cf. ce qui a été déjà constaté avec le virus HIV)
  • interleukine 6
  • ...

Réflexions au niveau du Zinc

Le Zinc est le plus puissant antagoniste du Fer (donc diminution du Zinc séroque en cas d'inflammation).

Il y a souvent chronique un déficit en Zinc.

Les nucléases sont rapidement dégradées par l'effet du Fer, et nettement moins par adjonction de Zinc.

Effet de l'association de la Raubasine au Zinc (le Zinc seul ne suffit pas).

Signes neuro-sensoriels

  • Agueusie par compétition entre le Zinc et le Fer (comme en cas de macroglossie, par emballement de l'Interleukine 6 sous effet de la ferritine)
  • Anosmie (pouvant précéder de plusieurs années l'apparition des symptômes de la maladie de Parkinson, par concentration d'ions ferriques au niveau d'une structure du cerveau qui est le Locus Niger). Même processus avec l'aggression parasitaire dans le Paludisme.

Pourquoi les hommes sont-ils plus touchés par le Coronavirus que les femmes ?

Embryogénèse (" la femme est l'avenir de l'homme ")

  • garçon / induction oestro-progestative par adaptation hormonale de la mère
  • fille / 2 sécrétions oestroprogestatives dès la 6ème semaine de grossesse, l'une maternelle +  début de la sécrétaion oestro-progestative embryonnaire, avec automie sécrétoire embryonnaire  dès 6 mois  de grossesse => stimulation de la mise en place du système immunitaire inné + stockage hormanal saturant les récepteurs oestro-progestative, utilisés dans les 1ers moments de la vie (réflexes archaïques plus rapidement éléminés sauf si accouchement trop long (apparition de menstruations néonatales)

Vaccinations anti-varioliques avec réaction adaptative plus importante chez la fille, avec réaction en nappe sur hémi-thorax (avec risque de cancer du sein du côté de la vaccination !) et et cervico-mandibulaire (diminution de la croissance du condyle, visible en radiographie, du côté de la vaccination), avec dysfonctionnement occlusal, cause d'inflammation du système lymphatique péri-buccal qui vient se terminer  au niveau du sein.

S'il y a des sollicitations plus importantes des capacités adaptatives en fonction du système HLA (exacerbation), il y aura beaucoup plus de mise en place de maladies auto-immunes chez la fille que chez le garçon (notamment fibromyalgies, polyarthrites et maladies neurologiques). NB: l'association avec la pilule +/- des statines va être source de maladie de type Alzheimer chez le femme à partir de l'âge de 40 ans. Problème des vaccins avec mercure et aluminium (métaux qui jouent un rôle de mimétisme moléculaire qui est transcrit au niveau des allèles du système HLA).

Pourquoi une aggression du systéme sanguin ?

Le coronavirus agresse le système hématopoïétique. Des publications chinoises ont mis en évidence qu'il y a un trouble de la capacité des globules rouges à transporter l'oxygène, par un blocage de la destruction au niveau de l'hème de l'hémoglobine. Dans l'hamoglobine, il y a un noyau ferreux, qui est détruit par lintermédiaire du coronavirus (donc destruction de globules rouges). 

D'autre part, depuis un an, il est mis en évidence que 40 % des plaquettes sont produites par des cellules pulmonaires. Si ceci est altéré, il y a des micro-embols qui viennent créer une perturbation des systèmes pulmonaires (formation de caillots de sang) avec difficultés respiratoires non gérables par l'oxygénothérapie.

Comment détecter la sensibilité au Coronavirus ?

Publié dans la revue le quotidien du médecin le 21 avril 2020: "Covid-19: premiers résultats de la piste génétique pour expliquer les formes graves non liées à l'âge ou aux comorbidités ". Travaux de l'association Américaine de Microbiologie sur l'implication du système HLA (comprendre comment la variation des HLA peut affecter au cours de l'infection Covid-19 pourrait aider à identifier les individus à risque le plus élevé).

Référence aux 16 allèles spécifiques des psoriasiques, qui sont directement les premiers par les rétrovirus et les virus à ARN en général. NB: sillon médian sur la langue, caractériqtique, ou bien langue froncée dans sa partie centrale ou dans sa partie terminale ("langue scrotale"). Ce sont des personnes plus sensibles au Coronavirus et aux complications de l'infection à Coronavirus.

Le groupe sanguin 0 moins sensible ?

Le parrallélisme entre le système HLA et les groupes sanguin s ont montré que le groupe sanguin O était souvent l'apanage du locus A (avec vascularites dites de Kawasaki). Cf. cas chez des enfants. Plusieurs allèles concernés (B22, B5, B54 et B 54, dont les 3 derniers sont impliqués dans la maladie de Beçet dont les caractéristiques sont vascularite, arthropathie et possible dégénerescence neurologique avec l'âge + sensibilité aux virus à ARN). Une vascularité est une atteinte de la tunique interne des vaisseaux et notamment des micro-vaisseaux avec aspect érythémateux, rouge et pouvant même avoir des conséquence de type gangrène des extrémités. La tunique internes des vaisseaux est l'endothélium, tapissée de cellules endothéliales qui font partie des macrophages (c'est l'accumulation brutale du fer qui provoque une vasoconstriction). Puis phénomènes inflammatoire par Interleukine-6 et métabolisme de la ferritine.

Le lien avec la bactérie Prevotella 

C'est une bactérie qui peut aussi atteindre certains site HLA, fréquente au niveau des locus A, B et DR, surtout lorsqu'il y a un syndrome caeliaque. Une dysbiose intestinale va promouvoir ce type de bactérie qui peut alors avoir une action directe sur le métabolisme et la malabsorption intestinale d'où des localisations inflammatoires à la fois cardiaque, rénale, hépatique, digestive et pulmonaire.

Cette bactérie se retrouve aussi au niveau vaginal et de la bouche.

Il faut simultanément un mimétisme important aux métaux et en particulier le Mercure.

L'utilisation du plasma du convalescent ?

(...) 30 min 36

Un traitement unique ?

(...) 35 min 16

Il y a toujours les 3 faits signalés dans la 1ère vidéo, quel que soit le système HLA de l'individu. D'où l'intéret des 3 produits signalés.

Précédent : Masque et gants - importance des gestes techniques   Suivant : Efficacité d'un traitement antibiotique contre les...