Déconfinement, dépistage des personnes contaminées et cas contacts

(...)

Démarche médicale et modalités de prise en charge des patients COVID-19 en phase de déconfinement

Démarche médicale

  • identifier les symptômes spécifiques, les signes de gravité et les facteurs de risque de formes graves (primo-consultation physique ou en téléconsultation, avec le médecin traitant)
  • déterminer les personnes ayant été en promiscuité avec la personne (notamment les membres du foyer), l’environnement socio-professionnel et les aspects psychologiques afin de disposer d'emblée de tous les éléments d’information en cas de diagnostic positif 
  • réalisation de tests PCR pour toutes les personnes symptomatiques et tous les sujets contacts d’un cas confirmé par PCR. NB: définitions des cas confirmés, probables possibles et contact dans la fiche " Prise en charge par les médecins de ville des patients atteints de COVID-19 en phase de déconfinement " du 13 mai 2020 (*).

Par ailleurs, des campagnes peuvent être organisées pour les personnes vulnérables ou pour les résidents et personnels accueillis dans des structures d’hébergement collectif sanitaires ou médico-sociales.

La réalisation des tests PCR est soumise à prescription médicale obligatoire et effectuée dans des lieux de dépistages validés ( http://https://sante.fr/recherche/trouver/DepistageCovid). Les résultats doivent être transmis au patient, au prescripteur et au médecin traitant dans les 24 heures. Pour cette période de 24H, le patient reçoit soit une dotation de 4 masques de la part du médecin ou une prescription de masque (délivrance dans ce cas en pharmacie d'officine).

 

Modalités de prise en charge (si infection Covid-19 confirmée par test PCR)

Isolement

  • information sur les signes d’aggravationet autosurveillance (prise de la température 2 fois par jour)  [1]
  • maintien à domicile [2-3] avec suivi soit par téléconsultation, soit suivi renforcé avec consultation physique, soit suivi infirmier, soit d’hospitalisation à domicile [4] => selon la situation clinique, l’entourage social, la composition du foyer et la compréhension du patient. L’hospitalisation ou l’appel du Samu-Centre 15 restent envisagés selon les modalités habituelles.

Demande d'avis spécialisé [5]

  • Possible si besoin

Arrêt de travail

  • La durée dépend de la situation clinique, psychologique et socio-professionnel du patient, et des recommandations relatives à la levée d’isolement.

Levée de l'isolement

  • peut avoir lieu à partir du 8ème jour du début des symptômes ET au moins 48 heures après la disparition de la fièvre ET au moins 48h après la disparition de la dyspnée. La disparition de la toux ne constitue pas un bon critère dans la mesure où peut persister une toux irritative au-delà de la guérison.
  • dans les 7 jours suivant la levée de l'isolement, il est recommandé d’éviter les contacts rapprochés avec des personnes à risque de forme grave.
  • Des modalités spécifiques aux personnes immunodéprimées et aux professionnels de santésont prévues.

Membres du foyer = personnes contacts à risque élevé

  • quatorzaine à partir du dernier contact avec le patient, avec prise de température 2 fois par jour et surveillance de l’apparition des symptômes.
  •  évaluation médicale
  • arrêt de travail [6] (si le télétravail est impossible)

Modalités visant à limiter le risque pour les membres du foyer => pièce dédiée pour le patient, limitation des déplacements, hygiène, entretien du logement et du linge…

Il existe des critères socio-environnementaux d’exclusion d’une quatorzaine à domicile.

 

Traçage des sujets contacts

Il est demandé a minima au médecin traitant d’assurer l’identification des personnes contacts au sein du foyer du cas et de les informer de la conduite à tenir (isolement, test...). Il peut utiliser l’application Contact Covid disponible sur amelipro, avec l'accord du patient, pour enregistrer les informations relatives au patient et aux personnes contacts. 

 

(*) " Prise en charge par les médecins de ville des patients atteints de COVID-19 en phase de déconfinement " du 13 mai 2020

=> https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/professionnels-de-sante/article/en-ambulatoire-recommandations-covid-19-et-prise-en-charge

[1] La fiche patient COVID-19 pour l’isolement à domicile

=> https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid19_fiche_patients-2.pdf

[2]  Consignes pour les patients COVID-19 pris en charge à domicile

=> https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/consignes-patient-covid-19-a-domicile.pdf

[3] La fiche de prise en charge des personnes âgées à domicile (hors EHPAD) dans le cadre de l’épidémie COVID-19 

=> https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche-strategie-pa-a-domicile.pdf

[4] Prise en charge de patients COVID-19 en hospitalisation à domicile

=> https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/prise-en-charge-had-covid-19.pdf

[5] A l’intention des médecins, la FSM (Fédération des spécialités médicales) a recensé les recommandations des conseils nationaux professionnels

=> http://www.specialitesmedicales.org/offres/doc_inline_src/666/Informations+et+recommandations.pdf

[6] La fiche consignes pour les arrêts de travail des patients COVID-19, leurs proches et les personnes fragiles

=> https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/arret-travail-covid-19_2.pdf

 

22 mai 2020

En ambulatoire : recommandations COVID-19 et prise en charge depuis le 11 mai

Depuis le 11 mai (levée du confinement), la stratégie officielle est " identifier, tester massivement puis isoler les personnes testées positives au SARS-CoV-2 afin de casser le plus rapidement possible les chaines de transmission."

Informations officielles aux patients

Port de masque et gestes barrières, consignes officielles

Mise à jour du 13 mai 2020 du Ministère des Solidarités et de la Santé

13 mai 2020

Qui sont les personnes contacts à risque ?

 

En l’absence de mesures de protection efficaces pendant toute la durée du contact…

  • hygiaphone ou autre séparation physique (vitre),
  • masque chirurgical ou FFP2 porté par le cas OU la personne contact,
  • masque grand public fabriqué selon la norme AFNOR ou équivalent porté par le cas ET la personne contact,

la personne contact à risque est une personne :

  • ayant partagé le même lieu de vie que le cas confirmé ou probable,
  • ayant eu un contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, flirt, accolades, embrassades). En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes contacts à risque,
  • ayant prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins,
  • ayant partagé un espace confiné (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel…) pendant au moins 15 minutes avec un cas, ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement,
  • étant élève ou enseignant de la même classe scolaire (maternelle, primaire, secondaire, groupe de travaux dirigés à l’université).

Mise à jour du 13 mai de la CPAM

 

13 mai 2020

Précédent : De l'origine du virus à la gestion de la crise par...   Suivant : Les principaux symptômes du coronavirus varient en...