Conférence grand public sur la "vaccination Covid" par le Dr Velot (généticien moléculaire)

Vaccins anti-Covid-19 • Quelles technologies ? - Quels risques ? (Approfondissements et Actualités)

Vidéo didactique, rendue publique suite à un rapport d'expertise réalisé à la demande d'avocats au sujet de l'utilisation de la biotechnologie pour les vaccins anti-Covid-19 en dehors du cadre réglementaire habituel.

" Une conférence pédagogique sur la question vaccinale anti-Covid-19 par le Dr Christian VÉLOT, généticien moléculaire et Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN "

=> https://www.youtube.com/watch?v=MG0AOKssJII

 

Quelques notes et diapositives extraites de la conférence

But = informer chacun avant une prise de décision individuelle en connaissance de cause, au-delà du discours unique des grands médias et des conflits d'intéret non déclarés des intervenants.

 

RAPPELS SUR LES CELLULES ET LES VIRUS à 17:07

 

Séquençage (et pas décryptage complet, loin de là !) du génome humain (séquence de 4 lettres) = 100 livres de 100 pages en format A4, caractère 12. Très peu de gènes ont été décryptés (se sont ceux qui détiennent le "secret" de fabrication des protéines => passage d'un langage à 4 lettres à 20 lettres (langage protéique), c'est la traduction des gènes en protéines (mais le passeg n'est pas direct). Les protéines sont traduites à l'extérieur du noyau, il faut un intermédiaire qui n'est plus une molécule d'ADN (2 brins) mais ARN (simple hélice). Le processus est la transcription (langage en 4 lettres, avec une lettre différente que pour l'ADN), l'ARN est un intermédiare, un messager, qui sort du noyau pour être pris en charge ensuite par la "machinerie" de traduction.

Tous les gènes ne font pas des protéines (95 % font des ARN en produit finis et plus en messager jouant lui un rôle d'intermédiaire).

 

Capture d e cran 2021 04 24 a 13 04 37

 

Le passage de l'ARN à l'ADN s'appelle la Transcription inverse, qui est un phénomène restreint au sein de l'organisme, pour des fonctions particulières. Par contre, les rétrovirus, comme le virus du SIDA (HIV), sont dotés d'une enzyme qui s'appelle la Transcriptase Inverse, qui a la possibilité de transformer l'ARN en ADN. Cette enzyme virale est devenue un "outils" de laboratoire, utilisée par les checheurs quand ils ont besoin de faire convertir un ARN en ADN (simple incubation de l'ARN dans un tube avec l'enzyme décongelée).

 

Capture d e cran 2021 04 24 a 14 27 05

 

 

Un virus, dans sa forme simple, est une coque de protéine (enchainement d'acides aminés, formant une forme géométrique appelée capside (une coque dans laquelle est enfermé le matériel génétique du virus, double hélice d'ADN, 1 seul chromosome).

Un virus enveloppé est comme un virus simple mais enveloppé d'une double couche graisseuse (qui contient plusieurs exemplaire de la protéine de surface

(= protéine spike, spicule en français, donnant un aspect de couronne, des coronavirus). La douche couche de graisse est similaire à celle de nos propres cellules, qui sont infectées (ce mécanisme permet de détourner l'attention de notre système immunitaire) et dans lesquelles sont libérés les virus. Pour le SARS-Cov-2, le récepteur est l'Angiotensine.

Les 2 types précédents sont des virus à ADN.

Il existe des virus à ARN, nus et enveloppés.

 

Capture d e cran 2021 04 24 a 14 41 45

Il y a donc 4 grandes catégories de virus. Les SARS-Cov-2 est un virus à ARN enveloppé.

 

Capture d e cran 2021 04 24 a 14 49 05

 

VACCINS à 45:33

Les vaccins antiviraux "classiques" sont de 3 types:

* les vaccins inactivés (forme inactive du virus): contre la grippe, l'épatite A, la polio, la rage (avec nécessité d'adjuvants et de multiples injections pour déclencher la réponse immunitaire)

* les vaccins vivants atténuée: contre rougeole,-oreillons-rubéole (ROR), varicelle, ancien vaccin nasal contre la grippe, contre le VRS (virus respiratoire syncitial), très immunogène et pouvant potentiellement transmettre la maladie (par phénomène de recombinaison du virus contenu dans le vaccin avec un autre virus de la même catégorie avec lequel il va se retrouver en contact ou chez des patients immunodéprimés)

* vaccins à protéine recombinante (par ex. une protéine virale de surface présente sur l'enveloppé du virus), obtenue dans la nature ou par modification génétique (trans-géne) +/- adjuvants : cf. Engerix B contre le virus de l'hépatite B (c'est donc un virus à ADN) ou les vaccins VLP ("virus like particule", particule qui ressemble à un virus => injection de la coque d'un virus simple, sans le matériel génétique, comme le vaccin contre le papillomavirus, constitué d'une capside vide transgénique)

 

CANDIDATS VACCINS ANTI-COVID à 1:12:44

Il y a entre 200 et 250 projets dont entre 20 et 25 déjà autorisés (10%, proportion habituelle mais en peu de temps, avant même la fin de la phase III de l'étude expérimentale, ce qui pose question)

 

Capture d e cran 2021 04 24 a 15 42 29

Capture d e cran 2021 04 24 a 15 45 43

Pas de vaccins vivants atténués en candidat vaccin, ce qui est une bonne chose.

 

VACCINS "GENETIQUES " à 1:23:22 (à ARN ou à ADN)

 

VACCINS GENETIQUES à ARN

Capture d e cran 2021 04 24 a 15 53 44

Capture d e cran 2021 04 24 a 15 57 34

 

Capture d e cran 2021 04 24 a 15 58 58

VACCIN GENETIQUE A VECTEUR VIRAL (ADENOVIRUS de Chimpanzé, recombinant avec copie de l'ADN du SARS-Cov-2 créé artificiellement à partir de l'ARN du SARS-Cov-2) à 1:31:00

 

Capture d e cran 2021 04 24 a 16 05 52

Capture d e cran 2021 04 24 a 16 08 02

RISQUES DES VACCINS "NOUVELLE GENERATION" à 1:35:50

(vaccins "génétiques" et vaccins à protéine recombinante via biotechnologie)

Pas de recul sur une technologie potentiellement intéressante

(phase III non terminée avant le début de la campagne vaccinale)

Risque potentiel d'immunotoxicité

 

Capture d e cran 2021 04 24 a 16 11 21

 

 

 

Risque de recombinaison virale (vaccins "génétiques") à 1:41:42

C'est à dire que 2 ADN ou 2 ARN puissent échanger des informations entre-eux,

par ex. entre 2 virus de familles différentes ou entre 2 variants d'un même virus,

avec création de 2 gènes "mosaïque"

(soit moins virulents, soit davantage virulents! cf. le H1N1 qui était un triple recombinant ...)

 

Capture d e cran 2021 04 24 a 16 18 52

 

 

 

 

 

Risque faible mais existant,

surtout si la personne vaccinée est porteuse d'un SARS-Cov-2 contracté naturellement 

(il y a des variants mutanst et des variants recombinants,

ces derniers étant très fréquents pour le SARS-Cov-2)

 

Capture d e cran 2021 04 24 a 16 27 01

LE RISQUE D'IMMUNOTOXICITE à 1:57:34

pour les vaccins à vecteur viral (Astrazeneca et Janssen)

 

Capture d e cran 2021 04 24 a 16 29 26

QUESTIONS de 2:02:40 à 2:44:36

 

 

Précédent : Vaccins anti-Covid-19 : incertitudes sur la qualit...   Suivant : Epidémiologie de la Covid - Pr Jean François TOUSS...