La ré-adaptation post-Covid-19

(...)

La nécessité de se ré-adapter après le Covid-19

Après une hospitalisation pour une infection COVID-19, les patients ont besoin de se ré-adapter sur différents plans, tant en ce qui concerne la fonction respiratoire que la motricité, l'alimentation, les capacités cognitives, le psychisme. Cette phase de ré-adaptation prend du temps, surtout an cas de séjour en réanimation

En effet, lorsqu'une hospitalisation a été nécessaore, c'est que l'infection COVID-19 a été responsable d'une atteinte  pulmonaire, mais également le plus souvent d'autres types d'atteintes associées (neurocognitive, cardiovasculaire, digestive, hépato-rénale, métabolique, psychique, etc.) secondaires à l'infection virale elle-même ou bien aux réactions immunologiques et inflammatoires.

La Haute Autorité de Santé souligne la fragilité des patient(e)s concernés. 

Même en dehors des situations ayant nécessité une hospitalisation, des symptômes peuvent persister à plus ou moins long terme, telle qu'une fatigabilité à l'effort, des difficultés à se concentrer, des troubles de l'humeur.

Ainsi, la reprise des activités antérieures sera le plus souvent lente et progressive, fen onction de la vitesse de récupération tant sur le plan physique et nutritionnel, que psycho-émotionnel, mental, intellectuel et aussi spirituel.

 

10 mai 2020

Des séquelles respiratoires possibles

Des séquelles respiratoires sont possibles. Selon le Pr Didier RAOULT, des scanners "low-dose" (moins irradiants) devraient remplacer les radiographies thoraciques dans une approche moderne.

Concernant le SARS, il y avait jusqu'à 20% des personnes qui présentaient une insuffisance respiratoire après avoir fait une pneumopathie. 

A l'IHU de Marseille, la réalisation systématique de scanners pulmonaires a mis en évidence que 65% des personnes dites asymptomatiques avait des lésions (non diagnostiquée cliniquement). Ces personnes vont être suivies (avec entre-autre la réalisation de scanners).

 

06 mai 2020

 

Précédent : Les masques sont protecteurs   Suivant : Covid-19 : Où en est l’épidémie ?