Orientation diagnostique Covid-19 selon le HCSP

(...)

" Dans un objectif de détection précoce des cas de Covid-19, le Haut Conseil de la santé publique réactualise les signes cliniques permettant d’orienter les cliniciens vers le diagnostic.

" Outre les signes classiques d’infection respiratoire tels que la toux, la fièvre et la dyspnée, d’autres symptômes peuvent constituer des éléments d’orientation.

Ainsi la survenue brutale et inexpliquée d’une asthénie, de myalgies, de céphalées, ou l’apparition de maux de gorge, d’une anosmie ou d’une agueusie, sont évocateurs de Covid-19 en période épidémique.

Chez l’enfant, le diagnostic peut être évoqué devant l’apparition brutale des symptômes précédemment décrits, d’une diarrhée ou d’une fièvre isolée.

Chez le sujet âgé, la survenue ou l’aggravation brutale de troubles de la conscience, de chutes ou encore d’une altération de l’état général doivent inciter à évoquer le diagnostic.

Enfin plus rarement ont été décrits des signes neurologiques ou cardiovasculaires, qui sont plus des complications que des manifestations précoces de l’infection par SARS-CoV-2. "

Document pdf HCSP avis du 20 avril 2020 => Hcspa20200420 signeclinidoriendiagnducovidHcspa20200420 signeclinidoriendiagnducovid (378.49 Ko)

 

05 mai 2020

Précédent : les 5 pièges tendus au Pr Didier RAOULT - Intervie...   Suivant : Des cas précoces de Covid-19 en Europe