Perte brutale de l'odorat (anosmie) et/ou du goût (agueusie)

" Suite au signalement de quelques cas d’anosmie chez des patients infectés par le SARS‑CoV‑2, Alain Corré, ORL à la Fondation Adolphe de Rothschild et Dominique Salmon, infectiologue à l’Hôtel‑Dieu de Paris ont, dans l’urgence, mis en place une étude pour déterminer si cette anosmie (perte de l'odorat) avait un lien avec le COVID‑19. Leur conclusion : l’anosmie semble bien être un signe pathognomonique d’une infection par le SARS‑CoV‑2."

=> si elle est totale, brutale et sans obstruction nasale

NB: " On dit d'un signe clinique ou d'un symptôme qu'il est pathognomonique (du grec παθογνωμονικό [σύμπτωμα]) lorsqu'il caractérise spécifiquement une maladie unique et permet donc, à lui seul, d'en établir le diagnostic certain lorsqu'il est présent." => https://fr.wikipedia.org/wiki/Pathognomonique

 

03 avril 2020

Les consignes de la DGS en cas d'anosmie (perte de l'odorat) sans obstruction nasale

" En présence d'une anosmie sans obstruction nasale et avec une agueusie, le diagnostic de Covid-19 est à considérer comme vraisemblable et ces patients doivent être de facto isolés.  " 

" Ce tableau clinique semble plutôt caractéristique des formes bénignes. Toutefois il semble aussi assez fréquent dans les formes graves si on recherche le symptôme. "
•

=> Si vous-même ou un de vos proche présente une perte d'odorat sans obstruction nasale et une perte de goût, veiller à mettre en place des mesures d'isolement, cliquer sur le lien >>> Isolement à domicile

=> Ne pas prendre de corticoïdes (ni inhalés ni par voie orale).

=> Les lavages de nez sont fortement déconseillés (risque de dissémination du virus).

NB: ne pas arrêter brutalement un traitement par corticoïdes ou anti-inflammatoire déjà en cours pour une maladie chronique.
 

22 mars 2020

Perte brutale de l'odorat (anosmie) et/ou du goût (agueusie)

ALERTE ANOSMIE / COVID-19 le 20 MARS 2020

Plusieurs ORL et infectiologues français ont récemment constaté la survenue d’anosmies brutales, souvent associées à une agueusie mais sans obstruction nasale, chez des patients suspects ou confirmés COVID-19.

Compte-tenu de ces données préliminaires, les ORL conseillent:

  •   Aux personnes présentant de tels symptômes de rester confinées chez elles et de surveiller l’apparition d’autres symptômes évocateurs du COVID-19 (fièvre, toux, dyspnée)
  •    Aux médecins de ne pas prescrire de corticoïdes par voie générale ou locale devant tout tableau clinique comportant une anosmie ou une dysgueusie aiguës.

" Dans l’état actuel des connaissances, on ne sait pas si les lavages de nez sont à risque de dissémination virale le long des voies aériennes. Il est donc recommandé de ne pas en prescrire dans ce contexte, ce d’autant que ces anosmies/dysgueusies ne sont pas habituellement accompagnées d’une obstruction nasale invalidante. "

Source: https://www.snorl.org/category-acces-libre/alerte-anosmie-covid-19-20-mars-2020/

20 mars 2020