Enfants et confinement

Enfants et Covid-19 : confirmation des données rassurantes

" Les premières études rapportées de Chine sont plutôt rassurantes sur le faible pourcentage d’enfants contaminés par le SARS-CoV-2, avec dans la majorité des cas des formes décrites comme paucisymptomatiques ou peu sévères. C’est un constat qui était déjà fait lors des précédentes épidémies de SARS-CoV-1 en 2002 et MERS-CoV en 2013. Des pistes physiopathologiques ont été étudiées : l’immaturité du système respiratoire de l’enfant et son immunité plus développée au contact d’autres virus respiratoires pourraient avoir un effet protecteur, par rapport aux adultes plus sévèrement touchés. "

Alexandra Karsenty, La Revue du Praticien

21 mars 2020

Aider les enfants à faire face au stress durant la flambée de maladie à coronavirus (COVID-19)

" Les mesures de confinement prises pour limiter la propagation du SARS-CoV-2 peuvent être un réel traumatisme pour les enfants. L’épidémie en elle-même, les morts annoncées, les notions de guerre sanitaire et économique, et le confinement sont des sources certaines d’anxiété pour tous, et en particulier pour les enfants !

Comment les aider à vivre cette crise et ce confinement ? En structurant bien leur journée, en les valorisant, en faisant d’eux des héros qui se sacrifient pour les autres… Mais certains, les plus fragiles, les plus anxieux, ne sortiront pas indemnes de cette crise et se trouveront peut-être en véritable état de stress post-traumatique. "

Marie-Aude Dupuy, La Revue du Praticien

21 mars 2020

***

Les conseils de l'OMS

Le stress peut induire différentes réactions chez les enfants. Ils peuvent ainsi être plus collants, anxieux, renfermés, en colère ou agités, ou souffrir d’incontinence nocturne, entre autres.

Répondez avec bienveillance aux réactions de vos enfants, écoutez leurs inquiétudes et donnez-leur encore plus d’amour et d’attention.

Dans les moments difficiles, les enfants ont besoin de l’amour et de l’attention des adultes. Donnez-leur plus de temps et d’attention.

N’oubliez pas d’écouter vos enfants. Parlez-leur avec gentillesse et rassurez-les.

Si possible, donnez-leur l’occasion de jouer et de se détendre.

Efforcez-vous de tenir les enfants proches de leurs parents et de leur famille et évitez autant que possible de les séparer des personnes qui s’occupent d’eux. En cas de séparation (par exemple pour une hospitalisation), veillez à garantir un contact régulier (par exemple par téléphone) et à les rassurer.

Conservez autant que possible vos habitudes et vos horaires ou veillez à en instaurer de nouveaux dans un nouvel environnement, notamment pour l’école et l’apprentissage, mais aussi pour jouer et se détendre en toute sécurité.

Présentez les faits à propos des événements, expliquez ce qui se passe en ce moment et donnez-leur des informations claires sur la manière de réduire les risques d’infection par la maladie, en adaptant votre discours à leur âge pour qu’ils puissent comprendre.

Cela suppose aussi de communiquer des informations en se montrant rassurant sur ce qui pourrait se passer (par exemple un membre de la famille ou l’enfant lui-même pourrait ne pas se sentir bien et devoir aller à l’hôpital pour quelque temps afin que les docteurs puissent l’aider à aller mieux).

=> https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public

Routine des enfants et confinement

" Même lorsque l’on ne peut ni aller à l’école, ni vraiment sortir de chez soi, il est important pour les enfants de garder des routines et une journées structurée. Les conseils de Florence Millot, psychologue et psychopédagogue pour bien gérer vos journées à la maison en famille durant cette période un peu particulière."

Pour en savoir plus pour la mise en place d’une routine, bien commencer la journée, l’école à la maison, une autre façon d’apprendre, la mise en place d’activité créatives sans oublier les activités sportives => https://www.doctissimo.fr/famille/activites-enfants/coronavirus-organiser-journee-enfants-confinement