Cancer, approche globale

Commencer un traitement conventionnel n’empêche pas de bénéficier d’autres supports thérapeutiques. En effet, le cancer est une maladie multifactorielle, qui évolue le plus souvent silencieusement pendant plusieurs années avant le diagnostic. Il est judicieux d’y faire face par de multiples moyens, avec une approche globale associant en plus des traitements conventionnels :

- des mesures nutritionnelles

- une activité physique adaptée

- des thérapeutiques psychiques, énergétiques, ...

- des mesures naturelles permettant de se préparer et de bien supporter la Chirurgie

- des mesures naturelles permettant d'atténuer les effets secondaires de la Chimiothérapie, de la Radiothérapie, des Thérapies ciblées, de l'Hormonothérapie, de l'Immunothérapie

Tout en veillant à l'absence d'interactions avec les traitements l'allopathiques en cours.

 

S’aider à guérir

De multiples moyens peuvent être mis en oeuvre, tant en ce qui concerne le mode de vie (alimentation, activité physique, sommeil, distractions, …) que le soutien et/ou le renforcement psychique (psychothérapie, relaxation, méditation, sophrologie, ... ), les thérapeutiques énergétiques (acupuncture, réflexologie, magnétisme, …), ainsi que la recherche du sens (sens de sa maladie, sens de la Vie en général, sens de sa propre Vie, ... ).

L’annonce d’un cancer est toujours ressentie comme une « collision » dans la Vie de la personne, l’irruption d’un danger de mort.

Il est important d’être acteur, au cœur de la situation, afin de ne pas “devenir” la maladie en restant passif => il est important de ne pas s’enfermer dans le statut de "malade", par ex. en demandant aux proches de ne plus parler du cancer, tout en les assurant cependant de les prévenir en cas d’alerte; en se mettant à l’écoute de ses besoins, en maintenant des activités adaptées à son nouveau rythme de vie, …

Processus psychologique

Alain MOENAERT, psychologue et psychothérapeute, distingue plusieurs phases dans le processus psychologique découlant de l’annonce d’un cancer qui est mis en oeuvre par les personnes qui ne restent pas "victimes"  d'un diagnostic de maladie grave:

1) Accepter le diagnostic de cancer

2) Refuser le pronostic défavorable

3) Recadrer la catastrophe en chance de sa Vie 

4) Devenir la personne la plus importante de son univers 

5) Prendre la responsabilité de la création du problème 

6) Construire la détermination 

7) Découvrir le message/fonction du symptôme 

8) Nettoyer le passé des traumatismes et croyances limitantes 

9) Développer un présent continuellement satisfaisant 

10) Construire un futur sans tensions 

11) Se sentir relié(e), développer une pratique spirituelle ( religieuse ou pas)

12) Vivre Sa Vie

Pour favoriser le retour à la santé


Les approches complémentaires permettent de renforcer les ressources de l’organisme, en créant un environnement favorisant le retour à la santé.


Dans un contexte de cancer, comme pour une plaie ou un traumatisme, l’organisme lui-même peut mettre en route des processus pour se réparer et cicatriser => c’est à la personne elle-même de trouver les soins de support qui lui conviennent le mieux, les techniques qui vont l’aider à renouer avec elle-même, à reprendre l’initiative en ce qui concerne son corps et sa vie.

Participer activement à la création de la solution

Ne pas attendre la « pilule miracle » (conventionnelle ou naturelle, ...) qui guérit le cancer sans avoir rien à changer dans sa vie.

Revoir son mode de vie, faire un travail sur Soi pour changer le terrain dans lequel s’est développé le cancer, entre-autre en faisant attention à son alimentation et en optimisant l'hydratation de l'organisme.

Se prendre en charge aussi par soi-même et ne pas tout attendre des médecins, des thérapeutes, des traitements, ...

Se re-synchroniser avec les rythmes naturels

Le synchronisateur principal de notre organisme est la lumière naturelle et c’est l’alternance du jour et de la nuit qui va rythmer nos cycles de veille et de sommeil et réguler les fluctuations hormonales => pic de mélatonine entre minuit et 1H si fonctionnement normal de « l’horloge interne » (mélatonine = hormone du sommeil et anti-oxydant puissant, renforce le système immunitaire).

La régularité des horaires de coucher et de lever est importante. S’exposer régulièrement à la lumière naturelle est nécessaire à notre équilibre physiologique, en particulier en cours de matinée et en milieu de journée (si besoin, utiliser une lampe de luminothérapie).


 

Assainir son mode de vie


Eviter les lieux pollués (usines, circulation automobile, pesticides).


Limiter l’exposition aux champs électromagnétiques artificiels : appareils électriques, téléphone portable, écrans. (possibilité de corriger les lieux de différents types de nuisances, d'origine naturelle et/ou artificielle)

Supprimer ou diminuer le plus possible le tabac, l’alcool et toute autre drogue.

S’entourer d’objets agréables, rendre son habitation harmonieuse en supprimant tout ce qui peut rappeler de mauvais souvenirs…

Eviter les personnes pessimistes ou négatives...

Se distraire et se changer les idées avec des activités que l’on aime, le rire, l’humour, …

Savoir prendre son temps y compris pour les repas (manger lentement en mâchant correctement ses aliments, dans un endroit convivial en évitant de parler de sujets stressants !
)


Pratiquer un exercice physique régulier en fonction de ses forces.

Avoir des contacts fréquents avec la nature.

Prendre régulièrement des temps de repos, faire des siestes, des méditations, de la relaxation des exercices de respiration, ... apprendre à se détendre.


Se projeter


Semer des graines (dans un pot, dans son jardin,…).

S’imaginer « comme après »  +++