Ce fameux Cholestérol

Chlolestérol, membrane cellulaire et paroi des vaisseaux

Le cholestérol est une molécule lipidique qui joue un rôle vital pour le bon fonctionnement des cellules de notre organisme car c’est :

=> le précurseur de la synthèse des sels biliaires, de la vitamine D, de l’oestrogène, du cortisol, …

=> un composant fondamental de la membrane cellulaire, lui permettant de maintenir une structure à la fois rigide et flexible, avec un certain degré de fluidité impliquée dans le « contrôle » des fonctions cellulaires.

 

Un taux de cholestérol élevé ne permettrait pas à lui seul d’expliquer les mécanismes de rigidification excessive impliqués dans l’artériosclérose (épaississement, durcissement et perte d'élasticité de la paroi des artères par dégénérescence fibreuse), dont l’athérosclérose (dépôts inappropriés de cholestérol sous forme de plaques).

 

Sauf situation particulière telle que l'hypercholestérolémie familiale, il semblerait que la prise d'anti-histaminique entrave le rôle apparemment prépondérant du cholestérol dans la survenue des maladies cardio-vasculaires  (un taux de cholestérol élevé n'en serait donc pas l’élément principal, ni essentiel) ... Si l’histamine est connue comme étant impliquée dans la réponse inflammatoire de l’organisme en situation aiguë, en particulier de type allergique, elle participe aussi à l’inflammation chronique. Ainsi, la diminution du taux d’histamine diminue la réponse inflammatoire de l'organisme, même en cas de taux de cholestérol élevé. Le facteur de risque principal des pathologies cardio-vasculaires semblerait donc être le stress neuro-végétatif chronique, lié à des facteurs environnementaux.

Un autre regard sur le Cholestérol

Pour ouvrir l'article en pdf, cliquer sur le lien => Un autre regard sur le Cholesterol

Impact des Statines

Dans le cadre d'un traitement hypochlolestérolémiant, la prise prolongée de Statines ou de Levure Rouge de Riz peut provoquer faiblesse musculaire, perte de mémoire, troubles de l’attention et de la concentration, dépression, faiblesse immunitaire, voire diabète et cataracte. 

 

Le foie produit du cholestérol par un processus utilisant une enzyme spécifique (HMG-CoA réductase), qui est inhibée par les Statines et la Levure Rouge de Riz. Or, le cholestérol est indispensable à nos membranes cellulaires, à la fabrication de vitamine D, à la fabrication du cortisol, ainsi qu’à la production d’acides biliaires. Il est également impliqué dans  le fonctionnement cérébral. Les Statines et la Levure Rouge de Riz empêchent aussi la formation du co-enzyme Q10 et d'autres molécules.

 

Les Statines et la Levure Rouge de Riz affectent la synthèse du cholestérol et impactent ainsi la production de molécules essentielles dont le corps a besoin pour accomplir plusieurs fonctions vitales: production d’énergie,  protection des cellules et des tissus contre l’oxydation des radicaux libres, qualité de la structure des membranes cellulaires ainsi que dans la réparation de l’ADN, la production de substances chimiques dans le cerveau et le fonctionnement du système immunitaire. 

 

Les Statines et la Levure Rouge de Riz inhibent également la production de vitamine K2 au niveau intestinal. Or la vitamine K2 active certaines enzymes qui aident le corps à utiliser le calcium efficacement (en le dirigeant vers la matrice osseuse et en évitant son accumulation dans les vaisseaux sanguins).  Une étude japonaise de 2015 (publiée dans Expert Review of Clinical Pharmacology) a révélé qu’un usage soutenu de Statines pourrait aggraver l’insuffisance cardiaque et l’athérosclérose par plusieurs mécanismes dont l'épuisement du taux de CoQ10 (facteur de risque de dysfonctionnement du muscle cardiaque et d'altération des parois vasculaires) et l' l'inhibition de la synthèse de la vitamine K2 (facteur de risque de calcification des artères).