Qu'est-ce que l'auriculothérapie ?

L’auriculothérapie : une médecine complémentaire efficace contre les douleurs

" Mise au point dans les années 50 par le médecin Paul Nogier, l’auriculothérapie permet de soulager bon nombre d’affections comme les douleurs post-cancer, la sciatique, les troubles du sommeil… Explications. "

"L’auriculothéra pie consiste à implanter des petites aiguilles au niveau de l’oreille qui vont agir en induisant une action réflexe", souligne le Dr Sabine Brulé, spécialiste du traitement de la douleur et auriculothérapeute. "

Extraits de l'article de Nathalie Ferron, mis à jour le 18 juillet 2019 => https://www.doctissimo.fr/sante/medecines-douces/medecines-douces-s-attaquent-aux-maux-quotidiens/auriculotherapie

Indications et traitements en auriculothérapie - Dr Yves Rouxeville

Résumé

" Les soins peuvent être simples ou élaborés.Ils sont effectués par des stimulations physiques : l’aiguille d’acupuncture (stérile et à usage unique) ou l’aiguille semi-permanente (petite aiguille posée pour une durée de plusieurs jours). On peut aussi utiliser un microcourant électrique, ou des générateurs de fréquences électromagnétiques (laser ou infrarouge). Le traitement est effectué après un diagnostic classique et auriculaire. Il peut être adapté à la sensibilité individuelle et à la gravité de la pathologie. Il est personnalisé. Le praticien traitera selon son niveau de connaissance, de son expérience, en fonction du diagnostic émis et du matériel dont il dispose. Les indications principales de l’auriculothérapie sont la douleur, le sevrage du tabac, le stress, le syndrome anxio-dépressif. Les allergies, les troubles fonctionnels en font également justiciables, surtout lorsque les autres traitements ont été inefficaces. "

 

L’effet des soins

" Il est fréquent que le malade ressente un mieux passager dans le quart d’heure qui suit la pose d’aiguilles. L’amélioration ressentie est fonction de l’ancienneté du trouble ou de la maladie, de la réactivité du malade, et surtout du type soin pratiqué. Habituellement, de façon schématique, l’effet est ressenti dans les heures ou jours qui suivent la pose d’aiguille ou dans les jours ou semaines qui suivent l’application de traitement fréquentiel. Des effets généraux sont également ressentis dans les semaines suivantes.

  • Dans les maladies aiguës (lombalgie, névralgies, zona)

En général, un effet bénéfique est ressenti en une à deux séances. Une à deux séances par semaine sont légitimes.

  • Dans les maladies subaiguës

Une à deux séances par quinzaine se justifient. La répétition des actes semble avoir un meilleur impact. Un effet bénéfique est attendu en deux à trois séances.

  • Dans les maladies chroniques

Les maladies chroniques ou pluricausales nécessitent la poursuite de soins même s’ils n’apportent pas de résultat apparent à court terme. Une séance par mois est la règle classique : on attend que tout le bénéfice d’une séance en ait été retiré avant d’en pratiquer une autre. Cependant, chez les malades hospitalisés au centre anti douleur (CETD du CHU de Nantes), on observe l’effet positif et cumulatif de séances effectuées deux à trois fois par semaine, avec électro-auriculo-stimulation électrique. Chaque médecin peut avoir un avis différent, qui sera argumenté selon sa pratique et son expérience, tempéré par sa disponibilité. Une séance par quinzaine, ou une séance tous les deux mois peuvent ainsi être proposés. "

=> http://eknygos.lsmuni.lt/springer/537/157-174.pdf

Version pdf: Indications et traitements en auriculothérapie - Dr Yves ROUXEVILLE